Activateur de Voyages
Nous rejoindre sur Facebook

Energy trip vous conseille

<=== cliquez sur l'image pour l'agrandir... 

 

L’Afrique du Sud, pour en savoir un peu plus…

 

Présentation, géographie, altitude max

Climat

Nom, capitales

Superficie

Population, ethnies, langues

Emblème, devise

Décalage horaire

Formalités, santé, sécurité

Pratique (téléphone, courant électrique, shopping, monnaie, pourboires, voiture)

Divers (équipement, photo, safaris, requins, …)

 

Présentation, géographie, altitude max :

A la pointe sud de l'Afrique entre l'Atlantique et l'Océan Indien, ce pays de 2,5 fois la France en superficie, possède des frontières communes avec le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, le Swaziland, et le Zimbabwe. Elle englobe entièrement le Lesotho et une bonne partie du Swaziland et possède près de 3 000 km de côtes dont la majeure partie avec l’océan Indien.

Dotée d’une faune et d’une flore préservées, la Nature a pu ici conserver sa beauté naturelle à travers des paysages spectaculaires et très divers, des hauts plateaux du centre au bush et à la savane jusqu’au désert du Kalahari, des côtes et un littoral splendide aux contreforts montagneux du Drakensberg. Le pic Thabana Ntlenyana (3 482 m) en est le point culminant et se trouve au Lesotho (sur la chaîne du Drakensberg).

Les principaux fleuves, dont aucun n’est navigable, sont : le fleuve Orange qui prend sa source au Lesotho et se jette dans l’océan Atlantique. Il forme, à l’ouest, la frontière avec la Namibie. Le Vaal est un affluent de l’Orange. Le Limpopo constitue lui, la frontière avec le Zimbabwe au Nord-Est. Enfin, la Tugela et l’Olifant qui se jettent dans l’océan Indien.

Si vous souhaitez faire un premier voyage, la région du Cap est bien sur l'endroit prioritaire où il faut se rendre. Cape Town, située à la pointe de l’Afrique du Sud, est une des villes les plus belles du monde de par sa situation face l'océan et au pied de la fameuse Table Moutain. Historiquement, c’est la Compagnie des Indes qui a installé son premier comptoir au pied de Table Mountain, vers la fin du XVIème siècle, étape idéale des navigateurs qui se rendant aux Indes. Les employés de la compagnie seront ensuite rejoints par des fermiers hollandais, appelés boers, "paysans". Les Hollandais, appelés plus tard Afrikaaners, ont construit Cape Town avant d’en être chassés par les Anglais qui prirent ainsi le contrôle de toute la région au détriment des Noirs, tombés en esclavage.

La Cap, "Mother City" est donc par essence cosmopolite, l'un de ses surnoms est "Gateway to Africa".

 

Climat :

Les saisons en Afrique du Sud sont à l’inverse de l’Europe, située dans l’hémisphère Nord. Le climat varie d’une région à l’autre : Le Cap jouit d’un climat à caractère méditerranéen. Les étés (septembre à avril) y sont chauds et secs, avec des températures avoisinant les 29 °C. L’hiver (mai à août) est tempéré (17 °C), mais la température peut chuter jusqu’à 7-8 °C. Le long de l’océan Atlantique, le climat devient de plus en plus chaud et sec en remontant vers le nord. Vers l’océan Indien, il passe de tempéré à sub-tropical. Un site : http://www.weathersa.co.za.        haut de page

 

Nom, capitales :

Afrique du Sud en français, South Africa en anglais, Zuid-Africa en néerlandais ou Suid-Afrika en afrikaans, elle se prénomme aussi Ningizumu Afrika en langue zoulou, Afrika-Dzonga en tsonga, Sewula Afrika en ndébélé, Afrika-Borwa en sotho et tswana, Mzantsi Afrika pour les xhosa, Ningizumu Afrika en swazi et enfin Afrika Tshipembe en venda. Multiples noms pour une nation multiple.

La « Nation Arc-en-ciel » (« the Rainbow Nation ») a pour capitales : Pretoria (administrative), Le cap (législative) et Bloemfontein (juridique).        haut de page

 

Superficie :

1 219 090 km2 dont les îles Marion (255km2) et Prince Edward (55km2).

 

Population, ethnies, langues :

D’une population de plus de 45 millions d’habitants, elle comprend de nombreuses ethnies pour 11 langues officielles : l'Anglais (la plus utilisée dans la vie sociale et économique du pays), l'Afrikaans, le Zoulou (isizoulou), le Xhosa (isixhosa ), le Swati, (siswati), le Ndebele (isindebele), le Sotho (sotho), le Sotho du Sud (sesotho), le Tswana (setswana), le Venda (Tshivenda) et le Tsonga-Shangaan (xitsonga).        haut de page

 

Emblème, devise :

Le National Coat of Arms est l’emblème de l’Etat. Sous une devise « l’unité dans la diversité », on retrouve les différents emblèmes nationaux : les épis de blé, emblèmes de la fertilité ; 2 humains, inspirés du Linton Stone, chef d’œuvre de l’art de la pierre sud-africain ; la Protea, la fleur nationale, beauté de l’Afrique du Sud ; l'oiseau, grandeur et vitesse, majesté divine et protection ; 4 défenses d'éléphant symbolisant la sagesse, la force, la modération, et l'éternité ; le bouclier qui véhicule l'affirmation de l'identité et la défense spirituelle ; la lance et le knobkierie imageant la défense et d'autorité, couchés pour symboliser la paix ; le soleil levant symbolise l'éclat, la splendeur, l'énergie de la nature.

La devise du pays est « l’union fait la force ».        haut de page

 

Décalage horaire :

 

11 heures de vol séparent Paris de Johannesburg. Il n'y a aucun décalage horaire en été, et seulement une heure de plus en hiver.

 

Formalités, santé, sécurité :

Les ressortissants français (en possession d’un passeport valable pour au moins 6 mois et d’un billet retour) n’ont pas besoin de visa pour entre en Afrique du Sud et se voient délivrer un permis de séjour gratuit à leur arrivée. Vous avez le droit de séjourner 90 jours mais les autorités inscrivent généralement la date de votre vol de retour en guise de date d’expiration.

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer en Afrique du Sud à l’exception du vaccin contre la fièvre jaune pour les voyageurs provenant des régions touchées par la maladie. Néanmoins nous vous recommandons les vaccins suivants : tétanos, hépatite A et B, fièvre typhoïde et rage.  Concernant la Fièvre jaune, tout voyageur étant passé par une zone endémique dans les six jours avant son entrée en Afrique du Sud devra obligatoirement présenter un certificat de vaccination valide. Le Paludisme est endémique tout au long de l’année dans les zones de basse altitude de la Province du Nord, du Mpumalanga (y compris le Parc National Krüger) et du nord-est du Kwazulu-Natal jusqu’à la rivière Tugela. Le risque est plus grand d’octobre à mai. Il est conseillé de prévoir une prophylaxie préventive, à prendre avant et pendant votre séjour dans les zones infestées. La Bilharziose : le parasite de cette maladie est présent dans certaines rivières (eau douce) d’Afrique du Sud. Il faut donc éviter les bains de rivière en zone endémique. Le Sida : l’Afrique du Sud serait une des nations les plus touchées, d’après les Nations Unies, elle compterait près de 20 % de séropositifs.

Pour plus de détails, consultez le site du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ , qui vous apportera de nombreuses informations sur la Santé, les risques géopolitiques et climatiques d’un pays.

Enfin, un site particulièrement pratique pour avoir un condensé des informations utiles sur plus de 130 pays dans le monde : celui du CIMED (Comité d’Informations Médicales) : http://www.cimed.org.        haut de page

 

Pratique :

Téléphone : bien développé en Afrique du Sud, entre cabines téléphoniques, fax et Internet dans les hôtels et certains Bed & Breakfast, vous n’aurez généralement aucun problème pour communiquer dans et vers l’extérieur du pays. Pour joindre l’Afrique du Sud depuis la France : faites le 00 +27 + numéro d’appel. Pour joindre la France depuis l’Afrique du Sud : faites le 09 + 33 + numéro d’appel français (sans le premier « 0 »).

Courant électrique : courant alternatif de 220/230 volts. Les prises sont à trois branches donc il faut se munir d’adaptateurs pour vos appareils électriques. Inutile d'en acheter en France, ce sera beaucoup plus cher et on en trouve dans les stations services ou les autres magasins, les hôtels et les lodges pouvant également en mettre à votre disposition la plupart du temps.

Monnaie, shopping , pourboires: le Rand (R) : 1 € est égal à environ 11 Rands (taux de change à janvier 2008). Les différentes villes possèdent de nombreux distributeurs automatiques où vous pouvez aisément retirer des rands avec votre carte de crédit. Vous pouvez également échanger vos euros contre des rands dans les bureaux de change. Dans les grandes villes, le paiement par carte bancaire est très répandu (surtout Visa et Mastercard).

Il existe une taxe sur la valeur ajoutée (VAT) de 14% s’appliquant uniquement aux produits à l’exportation Les étrangers peuvent en obtenir le remboursement partiel à leur départ : veillez pour cela à être en possession des factures d’achat originales faisant apparaître la taxe VAT.

Il est d’usage de laisser un pourboire (10 à 15%) au restaurant et quelques rands au porteur de bagages.

Voiture : la conduite est à gauche, la vitesse limitée à 120 km/h sur route et à 60 km/h dans les centres urbains. Dans la plupart des stations services, seul le paiement en espèces est accepté. Permis de conduire: pour conduire en afrique du Sud, vous devez être muni d'un permis de conduire international (pour les ressortissants français, nous consulter pour l'exemption) ou de la traduction officielle en anglais de votre permis. Les radars sont nombreux mais pour les amendes (excès de vitesse, mauvais stationnement...) la police est assez "compréhensive" envers les touristes, et les français ont une excellente réputation en Afrique du Sud (conservons-là !). Le taux d'accidents mortels est élevé. Beaucoup de ces accidents sont dus aux excès de vitesse, aux piétons peu visibles au bord des routes en zone rurale et à la conduite en état d'ivresse. Attention, les gens des townships se déplace à pied sur les bandes d'arrêt d'urgence, bandes qui servent à se décaler pour laisser passer quelqu'un qui veut doubler.        haut de page

 

Divers :

Equipement :

Pendant l’été (novembre à février), privilégiez les vêtements légers, de couleurs claires et pas trop vives si vous faites un safari, les animaux appréciant moyennement. Il est même conseiller de se « camoufler », en donnant la priorité aux couleurs beige, marron ou kaki. Dans les parcs nationaux ou dans les réserves naturelles, nous vous recommandons de porter des vêtements couvrant entièrement bras et jambes, surtout le soir, afin de vous mettre à l’abri des moustiques. Et en journée, n’oubliez pas votre chapeau ou votre casquette ainsi qu’une paire de lunettes de soleil, le soleil peut taper fort.

Prévoyez comme toujours un vêtement de pluie, veste et pull chaud (les débuts de matinée et les soirées peuvent être frais). Short, bermudas, maillot de bain sont à prévoir bien entendu.

Côté matériel, si vous prévoyez un safari, des randonnées sur la côte ou dans les parcs nationaux, une bonne paire de chaussures de marche est de rigueur. Emportez également un sac à dos (20-30L) et surtout une lampe torche ou mieux, une lampe frontale ainsi qu’une paire de jumelles adaptées (surtout pour les safaris ou les sorties en mer) : notre Boutique est là pour vous proposer le meilleur matériel…        haut de page

Photo :

L’Afrique du Sud est un pays qui ravira les photographes, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Les paysages, la faune et la flore sont absolument sublimes. Que ce soit avec un appareil numérique ou un argentique (nous vous recommandons d’emmener les deux), prévoyez un zoom-téléobjectif de 200 à 300mm pour les photos d’animaux et un zoom grand angle pour les paysages et les montagnes.

La luminosité étant plus forte qu’en Europe, elle peut surprendre celui qui n’y est pas habitué, nous vous recommandons de prévoir un jeu de filtres polarisants ainsi qu’un cache-soleil pour votre téléobjectif.

Pour vos photos, vous préférerez de partir au petit matin, aux heures où la faune est la plus active, soit deux heures durant après le lever du soleil. Le soir, les deux dernières heures avant le coucher du soleil.

Pellicules et accessoires se trouvent facilement dans les grandes villes mais pour plus de sûreté emmenez avec vous un stock suffisant, de différentes sensibilités.

Enfin, n’oubliez pas batteries (accus) de rechange et/ou piles, vous pourrez normalement les recharger dans les hôtels ou les lodges mais il serait dommage de louper une photo inoubliable pour si peu…

Attention : il va de soi que vous demanderez l’autorisation avant de prendre une personne ou un groupe en photo, particulièrement dans les communautés tribales. Ne photographiez pas policiers, soldats, bâtiments militaires, aéroports ou monuments officiels. haut de page

Safaris :

Pour plus de détail sur les safaris, reportez-vous à notre rubrique « Safaris – guide de voyage ».

Faune et flore :

Si plupart des grands animaux sont concentrés dans les parcs et réserves nationaux d’Afrique du Sud, en particulier l’immense Parc Krüger, la pointe du continent regorge néanmoins d’animaux sauvages. L’Afrique du Sud abrite en effet les trois plus grands mammifères terrestres : l’éléphant, le rhinocéros blanc et l’hippopotame ; le plus rapide : le guépard, le plus haut : la girafe et le plus petit : la musaraigne pygmée. Il est dénombré près de 900 espèces d’oiseaux dont 113 sont originaires du continent.

C’est ici, en Afrique du Sud que vous avez le plus de chances de voir les « cinq grands » ou « big 5 », que dans tout autre pays du continent : Buffle, Eléphant, Léopard, Lion, Rhinocéros. Ou les « Big 7 » si on y ajoute le grand requin blanc et la baleine, animaux emblématiques d’Afrique du Sud.

La flore est l’autre grande richesse de l’Afrique du Sud, comptant plus de 22 000 espèces soit 10% de la flore mondiale. Les zones protégées de Table Mountain et de la péninsule du Cap comprennent presque entièrement ce qu’il reste de la végétation indigène.

Les animaux marins d’Afrique du sud :

Les baleines : la baleine franche australe (Eubalaena australis) reconnaissable aux callosités qui recouvrent sa tête. La "Southern Right Whale" (entre 16 et 18 mètres) est la plus courante à Hermanus. En juin, le début de l'hiver austral dans l'hémisphère sud fait s’enfoncer le continent antarctique dans la nuit polaire et le froid, la banquise s'étend à son maximum. Le temps est venu de fuir ces régions qui deviennent inhospitalières. C'est le cas des baleines franches et des baleines à bosse. Les baleines franches viennent hiverner et mettre bas dans les eaux d'Afrique du Sud. Les baleines à bosse continuent leur route en direction du Canal du Mozambique, sur la côte est de l’Afrique. Une réglementation internationale protège l'espèce depuis 1935. Tout contrevenant est passible de 6 années d'emprisonnement en Afrique du Sud.

Les baleines arrivent en juin et repartent en décembre mais la meilleure période pour les voir est septembre et octobre. Hermanus présente tous les ans, la dernière semaine de Septembre, son fameux Whale Festival. Un crieur arpente la rue principale pour signaler l’arrivée des cétacés et les meilleurs postes d'observation. Pour observer les baleines, c’est entre Lambert's Bay et Plettenberg Bay qu’il faut se rendre.

Les dauphins : dauphins communs, tursiops et stenelles à long bec. Les dauphins communs vivent et chassent en grands troupeaux (plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’individus) organisés. Les tursiops, plus sédentaires, vivent en petits groupes près des côtes, aimant à surfer dans les rouleaux. Les stenelles à long bec sont des dauphins allongés qui effectuent souvent des grands sauts hors de l'eau.

Les otaries à fourrure (South African Fur Seal): elles seraient quelque 2 millions dans le continent africain. Une grosse colonie (environ 60 000) de ces otaries se trouve à Dyer Island en face de Gansbaii (en face du Cap, de l’autre côté de False bay). On peut en voir un peu partout notamment certaines qui se baignent tranquillement, comme à San Francisco, dans le port du Waterfront à Cape Town.

Le Sardine Run : phénomène exceptionnel, c’est une attraction touristique majeur en Afrique du Sud : imaginez un ruban de 15km de long sur 4 de large et sur une épaisseur de 40 à 50 mètres ! Les nombreux prédateurs qui se pressent dans leur sillage (requins, dauphins, rorquals…) piochent à loisir dans cette concentration de poissons. Dû à l'arrivée de l'hiver en juin, c’est pour suivre une langue d'eau à 20°C qui s'étire le long de la côte orientale de l'Afrique du sud que les sardines partent des eaux du Cap pour se diriger vers le Kwazulu Natal au nord-est. Débutant fin mai et se terminant fin juillet, c’est une curiosité de la nature qui vaut le coup d’œil, surtout si l’on a la chance de le faire, comme cela se pratique, depuis un ULM en vol au-dessus de l’eau…

Requins :

Les eaux d’Afrique du Sud compte près d’une centaine d'espèces de requins : parmi eux, le Grand Requin Blanc, le requin Tigre, le requin Bouledogue, le requin Océanique, le requin Taureau et le requin Marteau.

Les attaques restent pourtant très rares mais il est recommandé de suivre les précautions élémentaires pour la baignade : aller sur les plages protégées par des filets (posés, entretenus et surveillés par le Natal Shark Board), ne pas nager avec des plaies non cicatrisées, ne pas nager la nuit, au lever et au coucher du soleil (moments de la journée où les requins sont les plus actifs), ne pas nager dans des eaux où se déverse une rivière, éviter de nager seul et enfin, respecter les consignes de baignade locales.

Une manière beaucoup plus douce de rencontrer des requins (principalement le grand requin blanc) est ce qu’on appelle le Shark Cage Diving. Seal Island à False Bay (35kms au sud de Cape Town) et Dyer Island en face de Gansbaii (à 170kms au Sud Est de Cap Town) sont considérés comme les meilleurs endroits du monde pour observer le Grand Requin Blanc. Le spectacle est vraiment irréel tant la puissance qu'ils dégagent est impressionnante. A coup sûr, une journée unique et des moments inoubliables !        haut de page

 

Energy Trip vous souhaite un bon voyage en Afrique du Sud !