Activateur de Voyages
Nous rejoindre sur Facebook

Energy trip vous conseille

<=== cliquez sur l'image pour l'agrandir...

 

Energy Trip, Voyages pour la Terre.

 

Nom - Ordre - Famille

Que chercher...

Couleur,

Taille,

Dents,

Habitat,

Biologie,

Comportement / Distribution,

Alimentation,

Humeur...

 

Nom - Ordre - Famille : Carchardodon Carcharias - Lamniformes - Lamnidae.

Que chercher : un très grand requin, impossible à confondre...

Le corps est massif, fusiforme, avec de larges fentes branchiales. Le museau est relativement allongé et conique. La première nageoire dorsale, plus grand que la seconde, est large. Les nageoires pectorales sont grandes et falciformes. La queue est également très grande, nettement homéocerque et dotée de carènes bien évidentes à la base du pédoncule caudal, assez mince.

On a pu étudier un jeune spécimen albinos (dépourvu de mélanine), capturée en 1997 dans la Province du Cap en Afrique du Sud. Sa robe était d'un blanc brillant et ses yeux rouges.

Couleur : la livrée dorsale est uniforme, gris-bleu ou gris-brun, bien délimitée du ventre blanc par une ligne irrégulière. Les extrémités inférieures des nageoires pectorales sont nettement marquées de noir.

Taille : les avis diffèrent sur la taille maximale mais elle dépasse certainement les 7 mètres. La moyenne oscille entre 4 et 5 mètres pour un poids d'une tonne et demi.

Dents : il possède plus de 300 dents - si l'on compte les rangées de dents fonctionnelles et celles en réserve dans la mâchoire - parfaitement triangulaires, de 7,5 cm de long, légèrement crénelées et acérées comme des rasoirs...

Habitat : côtier et tempéré mais fait parfois des incursions épipélagiques dans l'océan. Souvent dans la barre et même les eaux très peu profondes, mais préfère les îles, en particulier celles qui sont peuplées de colonies de pinnipèdes.

A été pêché sur une ligne jusqu'à 1 280 mètres de profondeur, mais souvent aussi en surface. Requin très actif, puissant, nageant comme les thons, ce qui lui permet de croiser très longtemps à vitesse relativement lente. A été enregistré par télémétrie à une moyenne de 3,2 noeuds sur 190 km en 2 jours et demi. Capable d'accélérations brusques et de bonds hors de l'eau (les fameux "breachings sharks", se reporter à nos séjours Afrique du Sud...).

Il semble que seuls les plus gros aient une fourchette de températures d'activité très large. Les moyens (2,80 mètres) se déplacent vers le nord en Amérique du Nord, en été, et vers la Province du Cap en Afrique du Sud quand l'eau dépasse 22°C. En Californie, les requins blancs sont présents toutes l'année, un peu plus quand l'eau passe de 11°C à 14-15 °C.

Biologie : ovovivipare (7 à 9 juvéniles mesurant entre 60 et 140 cm à la naissance) avec cannibalisme intra-utérin (comme les autres lamnoïdes). On ne capture jamais de femelles pleines car il y a sans doute ségrégation des femelles et, quand elles ateignent une taille suffisante, elles sont trop énormes pour être capturées.

Maturité sexuelle : problement entre 250 et 400 cm environ pour les deux sexes.

En liberté, sa longévité pourrait atteindre 50 ans.

Comportement / Distribution : ce requin est souvent seul ou en paire, parfois une douzaine près d'une source importante de nourriture (île avec oiseaux, pingouins, phoques...) mais jamais en colonie. La territorialité n'a pas pu être démontrée, mais certains évènements ont prouvé que le même sujet revenait parfois plusieurs années de suite dans les mêmes endroits.

Distribution circumglobale dans toutes les eaux tempérées (de Terre-Neuve à la Floride, du Brésil à l'Argentine, de la France à l'Afrique du Sud, de la Sibérie aux Philippines, de l'Australie à la Nouvelle-Zélande, de l'Alaska jusqu'au Golfe de Californie et du Panama au Chili) et une présence difficilement estimée en zones tropicales plutôt fréquentées par les grands individus.

Alimentation : véritable "superprédateur" grâce à sa taille, ses dents, son métabolisme, sa nage efficace. Il mange de tout y compris les autres squales, les dauphins, les tortues (mais moins que le requin-tigre), tous les mammifères, morts ou vivants, mais il avale moins d'objets bizarres que le tigre. Au-dessus de 3 mètres, il se nourrit surtout de mammifères et de poissons au-dessous de 2 mètres.

Humeur : considéré comme le plus dangereux dans les eaux tempérées où il n'a pas beaucoup de concurrents. Dans les eaux tropicales, il est également considéré comme le plus dangereux, mais le requin-tigre et le bull-shark le suivent de près, voire le dépassent dans certaines zones (au Natal par exemple).

La plupart des attaques sont intervenues sur les côtes de Californie, d'Australie Méridionale, de Nouvelle Zélande et d'Afrique du Sud. La majorité de ces attaques consistent heureusement en une seule morsure, expliquant un taux de survie non négligeable. Ce type d'attaque avortée a été attribué à une agression non alimentaire ou à une erreur d'identification, ou bien à un test gustatif (morsure d'investigation) sur une proie potentielle.

haut de page

Sources : "Les dents de la mort" - Xavier Maniguet - Ed. Robert Laffont. "Guide des requins" - A; et A. Ferrari - Ed. Delachaux & Niestlé. "Tous les requins du monde" - Van Grevelynghe, Diringer & Séret - Ed. Delachaux & Niestlé.